DOMINIQUE DESERRES
 

Dominique de Serres se consacre à la tapisserie, un métier qui remonte à la naissance des civilisations. Elle apporte ses propres techniques et sensibilité à cet art ancien, mêlant des fils de couleurs différentes pour créer des dégradés subtils capables de capturer la lumière fugitive de paysages mystérieux. C'est cette approche novatrice qui lui a permis d’interpréter les oeuvres du peintre Bernard Louédin et de leur donner vie sur une nouvelle toile tissée fil par fil.

Lissière au XXIe siècle, Dominique de Serres a choisi ce métier si ancien qu'il côtoie l'origine des civilisations.

En 1978, elle entre à l'école nationale d'art décoratif d'Aubusson et reçoit son diplôme de lissière en 1981. Le lissier est le trait d'union entre le peintre cartonnier et l'ouvrage achevé.

Après avoir exercé la restauration de tapisserie près de la Maison Chevalier à Courbevoie, elle installe son vieux métier de basse lisse d'Aubusson, plus que centenaire, à Trèbeurden, en Trégor d'Armorique.

Dominique de Serres collabore depuis plus de 20 ans avec quelques artistes tels Roger Druet, calligaphe à Trégastel ou Charles Stratos d'Avignon, l'essentiel de ses réalisations restant celles de Bernard Louédin qui firent l'objet de plusieurs expositions.

Ses oeuvres sont exposées en Europe, aux Etats-Unis et aux Emirats Arabes et au Canada.