GÉRARD WILLEMENOT
 

Gérard WILLEMENOT apparaît sur terre le 11 février 1943. A cette époque les rois mages étaient habillés en vert-de-gris et ravageaient le monde sous la conduite d'un petit homme à moustache bizarrement coiffé. Il est le fils aîné d'une famille de neuf enfants... son enfance ne sera pas un conte de fées. Son parcours scolaire est chaotique et, très tôt, malgré - ou à cause - de ses dons multiples, il rentre en conflit avec l'Education Nationale. Ce conflit, qui dure encore ne cessera vraisemblablement qu'avec la mort de G. Willemenot. Il obtiendra néanmoins quelques diplômes : décorateur après les ARTS'A et architecte DPLG, métier qu'il exercera pendant de nombreuses années par erreur. Willemenot voulait refaire le monde et ce sera un échec.

Son enfance et ses années d'architecture feront de lui un inadapté chronique qui n'aime guère son époque. Alors faute de refaire le monde, il va le peindre, à sa manière assez décalée voire intemporelle. Il faut rappeler que depuis presque un siècle, la peinture(celle dont on parle) est entièrement tombée sous la coupe du discours intello-médiatique et qu'il n'est pas rare de voir un critique d'art écrire huit pages à propos d'une toile vierge intitulée " sans titre n°12 " ou juste une chiure de mouche (" opus 3 "). Cette masturbation intellectuelle a depuis longtemps gommé toutes les valeurs dites anciennes et décadentes : composition, métier, créativité, etc... pour ne consacrer que ce qui est moderne, nouveau. La modernité est forcément bien... une " merde " d'artiste est belle ! elle est d'autant plus belle si c'est la dernière, celle du Jour ! hier, il n'en a pas fait, il était constipé.

Technique et thématique

La peinture de Willemenot est simple, il s'agit de peinture dite " à la Tempéra " (qu'il fabrique lui-même), technique en voie de disparition. Vous ajoutez un amour immodéré pour le Moyen-Age et sa mystique ; à feu doux, vous mélangez avec deux cents grammes de littérature fantastique ayant hanté votre jeunesse (type Lovecraft). Ajoutez une pincée de B.D. géniale. Enfin, vous servez avec beaucoup d'humour autour, un brin d'amour pour l'humanité et, hélas, la mort toujours présente autour du plat.

Cette peinture demande pas mal de travail. Pour vous y obliger, procurez-vous une femme que vous aimerez, des enfants (que vous ferez vous-même de préférence) et un percepteur de qualité (on en trouve un peu partout de très bons).

Cette peinture décalée ou hors du temps rencontre un succès certain, notamment auprès des anglo-saxons et des professions médicales qui soupçonnent l'artiste, sous le couvert d'une imagination réelle, de quelques dérangements, voire d'usage de produits interdits.

Les œuvres de G. Willemenot sont présentes un peu partout dans le monde et ses abords immédiats, ainsi que dans quelques galeries en France et à l'étranger.

RETOUR/BACK